Skip to the main content

Les lois canadiennes sur l’immigration

Depuis 1869, le Canada a des lois et règlements régissant l’entrée des immigrants. La législation sur l’immigration a évolué et changé au fil du temps, influencée par la transformation sociale, le climat politique et économique, ainsi que les tendances dominantes sur la race, l’opportunité et l’intégration. L’approche « portes ouvertes » de la fin du XIXe siècle a progressivement fait place à des mesures plus restrictives qui étaient discriminatoires en regard de la race, de l’origine ethnique et de l’origine nationale. Ces pratiques discriminatoires avouées sont restées ancrées à la politique d’immigration canadienne jusqu’à la seconde moitié du XXe siècle, lorsque les compétences et l’éducation sont devenues les principaux critères permettant de déterminer l’admissibilité des immigrants au Canada. Depuis l’adoption, en 1971, du multiculturalisme comme politique officielle du Canada, la diversité culturelle des immigrants au Canada a été élevée au rang d’élément clé de l’identité canadienne. En définitif, la législation sur l’immigration est un reflet des croyances et des attitudes de la société, dévoilant l’histoire d’inclusion et d’exclusion du Canada.

Façonner une communauté : les réfugiés noirs en Nouvelle-Écosse

La guerre de 1812 a vu environ 2 000 esclaves évadés arriver en Nouvelle-Écosse, où ils ont connu des difficultés et ont été marginalisés par la société. Les réfugiés noirs ont lutté pendant une dépression économique et des conditions agricoles difficiles, subissant un traitement inéquitable de la part des Néo-Écossais blancs, y compris du gouvernement. Les autorités coloniales ont tenté de les réinstaller, mais la plupart ont refusé et ont établi des communautés durables. Ces communautés noires néo-écossaises ont continué à croître depuis.

Canadian Immigration Acts and Legislation

Since 1869, Canada has had laws and regulations governing the admission of immigrants. Immigration legislation has evolved and changed over time, shaped by the shifting social, political and economic climate, as well as dominant beliefs about race, desirability and integration. The open-door approach of the late nineteenth century gradually gave way to more restrictive measures that discriminated on the basis of race, ethnicity and national origin. Overt discrimination remained a part of Canadian immigration policy until the latter half of the twentieth century, when skill and education became the main criteria for determining entrance into Canada. Since Canada’s adoption of multiculturalism as an official policy in 1971, the cultural diversity of Canadian immigrants has been promoted as a key component of Canadian identity. Immigration legislation is ultimately a reflection of society’s beliefs and attitudes, revealing Canada’s history of inclusion and exclusion.

Shaping a Community: Black Refugees in Nova Scotia

The War of 1812 saw approximately 2,000 escaped slaves arrive in Nova Scotia, where they experienced hardships and were marginalized from society. The Black Refugees struggled during an economic depression and difficult farming conditions, and endured inequitable treatment by, white Nova Scotians including the government. Colonial authorities attempted to resettle the Black Refugees, but most refused and established sustainable communities. Black Nova Scotian communities have continued their growth over time.